régimes vs rééquilibrage alimentaire

Régimes ou rééquilibrage alimentaire

Sous peu des articles dans les magazines, les réseaux sociaux, les publicités à la télévision vont nous parler de régimes en tout genre : protéinés, plats tout prêt, cétogène, jeûner, celui qui fait perdre un maximum  poids en très peu temps …

J’ai testé différents régimes, le constat est le même : reprise total du poids avec en prime des kilos supplémentaires.

En cabinet, je rencontre beaucoup de patients qui veulent perdre du poids logés dans le ventre, dans les bras…

Le poids est, pour la plupart des personnes que je rencontre, la conséquence. En effet, il faut trouver la ou les causes.

Quels sont les types de perte de contrôle?

Je mange sans avoir faim? Je mange plus que de raison, plus que le corps en réclame et une fois fini, je culpabilise.

Marie P.

Il existe différents types de perte de contrôle :

L’hyperphagie : perte totale de contrôle, je mange sans compter divers aliments avec une grande rapidité. Je me sens coupable, je hais mon corps dans le miroir et je vois tous ces défauts une fois la pulsion alimentaire finie.

Alimentation liée à un état émotionnel : un moment de stress, je craque sur un paquet de gâteaux alors que je peux gérer ma pulsion par un exercice de relaxation. Toutefois, je ne me sens pas coupable d’avoir mangé mais plutôt de l’état de mon corps. J’ai envi de me prendre en charge pour comprendre et atténuer mes émotions.

Epicurien : je mange au-delà de la satiété, je mange avec plaisir.  Je ne ressens aucune culpabilité.

Quelles sont les causes de perte de contrôle?

Il y a différentes causes qui expliquent que nous cédions à des pulsions alimentaires :

  • Les émotions qui génèrent un stress, dites négatives comme la tristesse, la colère, l’ennui, l’anxiété, la solitude, le stress. Lorsqu’une émotion négative se fait ressentir, la nourriture est un pansement  qui met en veille les émotions que je ne peux pas prendre en charge. Cela est aussi appelé « manger ses émotions ».
  • Les restrictions que je m’impose mentalement ou alimentairement notamment lors d’un régime où une fois les kilos perdus, je reprends tout et là, je culpabilise.

Les régimes sont restrictifs, il y a des interdits et cela déclenchent des pulsions alimentaires, de la culpabilisation et cela devient un cercle vicieux.

Comprendre pourquoi je mange, qu’est-ce que je cherche à combler, à satisfaire est essentiel.

A force de faire des régimes donc de s’interdire des plaisirs, le corps finit par bloquer. En plus de reprendre tous les kilos, il faut rajouter ce que j’appelle la « TVA ». De plus, des carences font leur apparition comme la calcium, le fer…

Un accompagnement ?

Il faut bien comprendre que nous sommes tous et toutes différents, nous réagissons tous différemment aux émotions certains vont avoir des pulsions alimentaires, d’autres vont se bloquer le dos, d’autres vont perdre du poids…

Je sais que pour trouver la cause de la prise de poids cela passe par un accompagnement thérapeutique.

A vous de trouver la thérapie qui vous convient acupuncture, sophrologie, soins quantiques et holistiques, etc. et le thérapeute qui va vous accompagner.

Comme je le dis souvent, l’échange doit être fluide avec la personne qu’il y a en face.

L’objectif d’un bon thérapeute est de vous guider, que vous preniez votre envol, si vous avez une carte de fidélité annuelle renouvelable, changer de thérapeute…

Une fois ce travail d’introspection commencé, des choses vont changer, des évidences vont apparaître et là, la perte de poids pourra commencer.

Rééquilibrage alimentaire, un vrai enjeu

Au lieu de parler de régimes qui est synonyme de restrictions, parlons de rééquilibrage alimentaire : cela passe par apprendre à reconnaître la satiété: le moment où le corps dit stop sans être en surconsommation.

Il faut aussi comprendre que les petits plaisirs ne sont pas mauvais mais qu’il faut prendre le temps de déguster…

  • Le matin, je vous conseille de remplacer les tartines et autre sucres rapides par des protéines et fibres (fruits).
  • L’assiette se divise en 3 : Féculents, légumes, protéines. Les légumes à tous les repas.
  • Prendre une collation à 10h et 16h.
  • Il est important de prendre plaisir à faire à manger. Aujourd’hui, beaucoup de sites proposent des idées recettes.

Prenez le temps de noter vos plats sur un planning à la semaine, cela évite d’aller à la facilité lors d’une baisse de motivation.

Des exercices de respirations, de méditations, de centrage pour faire redescendre une émotion qui commence à nous envahir…
Parfois j’ai des pertes de contrôle alimentaire, j’utilise alors une dérivation par une ambiance olfactive. J’utilise alors la fumigation de poudre de cade à la fleur d’oranger.

Parents face au surpoids de l’enfant

Je constate aussi que les enfants sont de plus en plus touchés par le surpoids. Beaucoup de parents pensent bien faire en contrôlant la quantité de nourriture mangée. C’est malheureusement une erreur car ils créent de la culpabilité et le rapport à la nourriture se fausse.
A l’âge adultes, ces enfants auront beaucoup de mal à se positionner face aux aliments.

Un enfant en surpoids ou qui a tendance à grossir est souvent comme un adulte.
Prenez le temps de discuter avec lui, laissez lui la possibilité de s’exprimer dans la bienveillance et si besoin, des spécialistes peuvent l’aider en lui proposant un rééquilibrage alimentaire personnalisé.

Une touche d’humour, pour finir

https://zazahsphere.com/2017/11/28/le-calendrier-du-poids/

Laisser un commentaire

treize + cinq =